Les professionnels de santé appellent à la poursuite des soins pendant la période de couvre-feu


25 janvier 2021

Les ordres des professionnels de santé dont l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes ont rappelé par le biais d’un communiqué que les rendez-vous avec des professionnels de santé sont un motif d’autorisation de déplacement pendant le couvre-feu. Ludovic DELAUNAY, vous êtes masseur-kinésithérapeute, pourquoi est-il nécessaire de rappeler cette information ?

Effectivement, une fausse information a circulé, affirmant que les cabinets de professionnels de santé devaient fermer à 18h en respectant le couvre-feu. C'est complètement faux. Nous avons appris à la suite du premier confinement, où nous avons dû rester fermés deux mois, et nous avons constaté chez certains de nos patients une dégradation de leur état de santé ou une augmentation de la douleur liée notamment au stress ou au manque d'activité. Les choses sont donc bien claires : il faut effectivement que nos patients continuent à se faire soigner. Pourquoi devons-nous travailler après 18h ? Simplement pour pouvoir prendre en charge nos patients qui peuvent sortir du travail vers 17h ou 17h30. Ces derniers viennent dans les cabinets, qui sont ouverts généralement jusque vers 21h pour nous permettre de faire une prise en charge optimale auprès de ces patients.

Avez-vous quelques conseils, je pense notamment aux salariés qui sont en télétravail, afin de soulager d'éventuelles douleurs ?

Nous apprenons beaucoup de choses depuis le début de cette crise sanitaire. La société a évolué et effectivement le télétravail s'est développé, il va certainement s'installer dans le temps auprès de nombreuses sociétés. La différence qu'il y a entre le travail au bureau et à la maison, c'est l'ergonomie. Très souvent dans les entreprises, les postes de travail sont imaginés par des ergonomes. Ces ergonomes ont étudié la hauteur de l'écran, la hauteur de la table, la hauteur de la chaise... A la maison, il est difficile à reproduire. Très souvent, les télétravailleurs sont avec un ordinateur portable trop bas, sur une table qui est peut-être trop haute et avec une chaise qui peut-être trop basse. Je pense que le meilleur conseil que nous pouvons leur donner, c'est de bouger. Il faut bouger, changer de position. Oui vous pouvez de temps en temps être sur le canapé avec l'ordinateur portable sur les genoux, mais pas toute la journée. Il faut aussi aller parfois dans la cuisine, dans la salle à manger, pourquoi pas aussi poser votre ordinateur sur un meuble haut et rester debout. Quand vous êtes au téléphone pour une conférence téléphonique, n'hésitez pas à marcher aussi. Il faut bouger. L'important, c'est de ne pas être statique et rester toujours dans la même position. L'activité physique est primordiale pour la santé. Très souvent, les gens se cachent derrière le fait de ne pas avoir le temps de pratiquer l'activité physique. Et bien quand on travaille, le temps qu'on ne perd plus dans les transports pour aller et revenir du travail, nous pouvons l’utiliser pour faire de l'activité physique. Il est important de garder ce temps pour bouger, pour marcher, pour faire du vélo, pour faire de la culture physique, c'est très important.

En conclusion, pouvez-vous nous donner un exercice simple que l'on peut faire au bureau ou à la maison, à la suite du télétravail par exemple ?

Là encore je vais vous répondre que l'important, c’est de bouger. Avant de se figer dans une position de télétravail devant un ordinateur, nous allons provoquer des mouvements pour mobiliser les articulations. Nous pouvons imaginer par exemple pour le haut du corps, de faire une dizaine de cercle vers l'arrière avec les épaules puis une dizaine de cercle vers l'avant, de tourner la tête à fond à droite puis à gauche, incliner la tête vers l'avant puis vers l'arrière, juste pour déverrouiller les articulations. Vous trouverez d'ailleurs très facilement sur YouTube des vidéos en mettant «recherche de routine de déverrouillage» afin de trouver d’autres exercices facilement réalisables à la maison.