INFOS LOCALES DU 05 JUILLET 2024 Azur FM, 1ère radio associative d'Alsace

336 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

  • Des associations portent plainte contre Laurent Gnaedig, candidat du Rassemblement National aux élections législatives dans la circonscription de Colmar – Neuf-Brisach. Ce dernier avait affirmé lors d’un débat mercredi soir, que les propos de Jean-Marie Le Pen en 1987 sur les chambres à gaz n’étaient pas antisémites, mais plutôt une erreur de communication. SOS Racisme et la Licra du Bas-Rhin ont annoncé vouloir porter plainte à la suite de cette déclaration. De son côté, Laurent Gnaedig s’est excusé dans un communiqué et affirme avoir été convoqué par le Rassemblement National, qui lui a fait part d’une condamnation sans réserve.
  • Dans l’affaire de la mort de Naomi Musenga, l’opératrice du Samu a été condamnée hier à 12 mois de prison avec sursis. Cette dernière était poursuivie pour non-assistance à personne en danger. En 2017, cette opératrice n'avait pas pris au sérieux les appels de Naomi Musenga, alors âgée de 22 ans, qui se plaignait de douleurs abdominales et des saignements, et ne l’avait pas transféré au médecin régulateur. La jeune femme était décédée quelques heures plus tard, à l'hôpital de Strasbourg.
  • En fin de semaine dernière, la Communauté de Communes Alsace Rhin Brisach a inauguré son rattachement à la marque employeur « Bien en Alsace » lancée par l'Agence de Développement d'Alsace, l'ADIRA. La collectivité est territoire pilote, comme l'Agglomération de Haguenau, l'Eurométropole de Strasbourg ou encore l'agglomération de Saint Louis, dans le but d'accompagner l'ADIRA dans la création de marque employeur territoriale. L'objectif est de mettre en avant les richesses de chaque territoire pour attirer, fidéliser et faciliter l'épanouissement des personnes souhaitant s'installer sur le territoire. A l'échelle de la communauté de communes Alsace Rhin Brisach, l'accompagnement a déjà commencé, comme l'explique son Président, Gérard HUG. Pour Gérard HUG, l'attractivité du territoire passe par des outils comme la culture avec le centre Art'Rhena ou l'accès facile aux mobilités douces avec tout le circuit de pistes cyclables.
  • Du côté de Horbourg-Wihr, depuis 31 ans, la ville noue un partenariat étroit avec l'Association Les Enfants de Tchernobyl. A la suite de la catastrophe nucléaire de 1986, l'association alsacienne a été fondée avec un but bien précis, comme l'explique Régine Anstotz, membre de l'association. Pendant leur 3 semaines de séjour en France, les jeunes ukrainiens auront l'opportunité d'aller dans différents parcs d'attractions français, se détendre lors de pique-nique, ou encore de passer une journée tous ensemble à Cigoland.
  • Et on termine ce journal avec une scène impressionnante à Brumath. Plusieurs véhicules ont été déplacés, voire même détruit après le passage d’une tornade sur un parking. Le phénomène météorologique n’avait pourtant duré qu’une vingtaine de secondes.