INFOS LOCALES DU 12 MARS 2019

122 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

* Nouvelle journée de mobilisation nationale des surveillants pénitentiaires, hier. Les établissements de Ensisheim, Mulhouse, Strasbourg et Oermingen ont été impactés. A Colmar en revanche, tout fonctionnait normalement. Le mouvement des surveillants, relancé après l'agression de Condé-sur-Sarthe, la semaine dernière, s'inscrit toujours dans le prolongement de celui entamé en janvier 2018. Les surveillants demandent des moyens supplémentaires, une sécurité renforcée et un meilleur contrôle des visiteurs à cause desquels entrent en prison des armes, des téléphones ou de la drogue.

* Les salariés de l'usine Ricoh Industrie France, à Wettolsheim sont en grève. Un mouvement entamé hier dimanche et qui s'est poursuivi hier. Dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire, ils réclament une revalorisation des salaires et la "prime Macron". Dans un communiqué publié hier soir, la direction de Ricoh Industrie France assure que malgré une année 2018-2019 particulièrement difficile, qui se traduira par des résultats déficitaires, elle a proposé aux syndicats : une augmentation de salaire de 1,8% pour tous les salariés, une prime Macron de 630 € par salarié et une revalorisation de la prime de transport de 10%. Des propositions jugées insuffisantes par les syndicats.

Un agriculteur bio de Witternheim attaque l'Etat en justice. Depuis 2016, il attend toujours les 50.000 euros d'aides à la conversion au bio qui lui ont été promis. Fatigué d'attendre, il a décidé de se joindre à l'action collective soutenue par la Fédération nationale de l'agriculture biologique. Il est le premier agriculteur alsacien à s'engager dans cette démarche alors que l'an dernier, pas moins de 107 fermes se sont converties au bio dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. On compte désormais 838 producteurs bio en Alsace. Ils sont encouragés par l'Etat, mais les aides promises tardent à arriver.

Incendie du QG des Gilets jaunes au Ladhof à Colmar. Dimanche soir vers 22h, l'un des deux cabanons construits en bois de palette et recouverts de bâches a pris feu. Un feu qui ne serait pas accidentel, puisqu'il n'y avait pas de feu de camp à proximité. L'abri sera reconstruit samedi, jour où aura lieu également l'élection du nouveau président de l'association colmarienne des Gilets jaunes. En effet, Michaël Meguellati démissionne après 3 mois d'engagement dans le mouvement. Il se dit fatigué des critiques sur les réseaux sociaux notamment, mais reste totalement Gilet jaune.

Encore de fortes rafales de vent, hier en Alsace. Elles ont provoqué différents dégâts, notamment à Sélestat où un arbre est tombé sur une voiture. Le véhicule était stationné près de la médiathèque intercommunale. Son propriétaire qui n'était pas à bord, mais à proximité, a été frappé à la tête par des branches. L'homme de 39 ans a été évacué vers le centre hospitalier de Sélestat.

* Profanation de l'église Saint-Louis de Robertsau, hier après-midi, à Strasbourg. Les dégâts ont été commis en pleine journée : deux extincteurs ont été vidés sur les bancs et les murs, la statue de saint Joseph et le cierge pascal ont été renversés. Le confessionnal et l'autel ont été endommagés. Le vicaire général qui a découvert les dégâts a alerté la police. Hier, l'office du soir a été annulé. Une plainte devrait être déposée dans la journée.

La disparition de Claude Schmitt. L'ancien maire de Sainte-Croix-aux-Mines est décédé ce matin à l'âge de 67 ans, des suites d'une longue maladie. Elu maire en 2014, il avait démissionné de ses fonctions en juillet dernier, pour raisons de santé.

Enfin, un mot de sport avec du hockey sur glace. L'Etoile Noire de Strasbourg, qui jouera en Division 1 la saison prochaine, doit affronter Anglet ce soir en poule de maintien. Le match a été reporté, lundi dernier, après que le bus de l'Hormadi ait pris feu sur la route de Strasbourg. Coup d'envoi, à 20h, à l'Iceberg.

Et puis Colmar est à fond dans l'accueil du Tour de France cycliste, cet été. Depuis samedi, la ligne d'arrivée de l'étape Saint-Dié / Colmar, est matérialisée par un marquage au sol et un panneau, route de Rouffach. Rendez-vous maintenant le 10 juillet, jour où le peloton franchira cette fameuse ligne.