DES PLATEFORMES DE VENTE EN LIGNE POUR SOUTENIR LA FILIÈRE VITICOLE


27 avril 2021

Edouard FALLER, vous êtes viticulteur à Sélestat. On en oublie presque que votre filière a subi, elle aussi, une forte baisse d'activité avec la fermeture des restaurants

Effectivement ! Les viticulteurs alsaciens on subi cette baisse avec la fermeture des restaurants mais la fermeture de toutes les manifestations (mariages, baptêmes, fêtes populaires...). La filière est fortement touchée avec le COVID.

Il a fallu trouver de nouveaux débouchés durant cette période de confinements, de couvre-feu successifs. Quels outils ont été mis en place ?

À Sélestat, nous avons eu la chance d'avoir plusieurs outils qui ont été mis en place. Dès le premier confinement, une société sélestadienne Bee Concept qui a mis en place Clickandcommerce et qui a permis de faire du click and collect (vente à emporter) chez les commerçants de Sélestat. Nous avons la Communauté de Communes de Sélestat qui a mis en place Ma ville mon shopping, une plateforme de vente qui nous permettait d'effectuer les livraisons par les facteurs, donc très pratique. Quelque chose qui a beaucoup fonctionné au premier confinement (mars 2020) et nous avons maintenant une autre plateforme, le site des vitrines de Sélestat où là aussi vous retrouvez les produits en ligne : lesvitrinesdeSelestat.fr 

Ce sont des plateformes qui vous ont permis de faire de la vente ou de découvrir aussi de nouveaux clients ?

C'est de nouveaux clients qui ont plus l'habitude d'utiliser l'outil informatique mais ça a permis aux clients locaux de se faire livrer, malgré la fermeture des magasins, de trouver une solution et de pouvoir continuer à soutenir le commerce local.

Difficile aussi de faire découvrir et déguster votre production avec la fermeture des lieux recevant du public

C'est ça ! Entre les terrasses des restaurants ou les bars, les caveaux même des viticulteurs, le manque de tourisme c'est difficile. Il faut vraiment que tout le monde soutiennent le vignoble alsacien. Les Alsaciens en premier !

Une lueur d'espoir tout de même, avec la possible ouverture des terrasses d'ici mi-mai

Nous en entendons de plus en plus parler. Tout le monde se prépare et nous aussi les viticulteurs. Nous comptons dessus parce que il va falloir vendre le vin. Il y a du vin dans les caves ! On espère vraiment que les restaurateurs pour retravailler et acheter du vin d'Alsace. C'est la priorité ! Nous lançons un petit appel : pensez à soutenir notre région. Les gens viennent voir l'Alsace parce qu'elle est belle. Elle est belle parce qu'il y a le vignoble alsacien qui est là.

Un vin d'Alsace qui s'accordera très bien avec une excellente tarte flambée 

Edouard FALLER - Vins d'Alsace : 06 62 41 50 23

Propos recueillis par franck JEHL - © edouard-faller.fr

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé