INFOS LOCALES DU 11 OCTOBRE 2021 Azur FM, 1ère radio associative d'Alsace et de France

117 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- 19 candidates pour un diadème. Au centre sportif intercommunal de Sélestat, avait lieu l'élection de Miss Alsace 2021. Le jury était présidé par Frédéric Bierry, le président de la collectivité européenne d'alsace. Aurélie Roux, Miss Alsace 2020 Mathilde Petit, Miss France 2020 étaient également présentes. Sur les 19 candidates, Cécile Wolfrom a tiré son épingle du jeu et a reçu le diadème. Cette strasbourgeoise de 24 ans, qui réalise actuellement des études de pharmacie, va les arrêter quelques temps pour se consacrer à cette nouvelle aventure. D'ici un mois, avec les autres Miss nouvellement élues, elle partira pour la Réunion avant de se préparer pour l'élection de Miss France 2021 qui aura lieu le 11 décembre.

De légères blessures suite à des accidents de moto. En Alsace centrale, hier, les gendarmes de la compagnie sélestadienne se sont déplacés à trois reprises suite à des chutes à moto. Une qui a eu lieu à Breitenbach, à Fouchy ainsi qu'au Hohwald. Les victimes, qui présentaient de légères blessures, ont été transportées afin d'être examinées.

Dans le Haut-Rhin, les secours de montagne ont été sollicités à plusieurs reprises ce dimanche. Aux alentours de midi, vers le Bockswasen, au-dessus de Sondernach, les pompiers ont secouru une personne qui faisait du VTT et qui s'était luxée l'épaule. Il a été hélitreuillé par un militaire du peloton de gendarmerie de Horod puis transporté à l'hôpital de Colmar par hélicoptère. Un peu plus tard, vers 14h, les pompiers sont intervenus à Oderen auprès d'une randonneuse présentant des fortes crampes. Elle a été accompagnée jusqu'à un chemin avant d'y être récupérée par la personne l'accompagnant. 

- A environ 15h, c'est une parapentiste qui s'est retrouvé en mauvaise posture à Urbès. Elle s'est coincée dans un sapin à cinq mètres de hauteurs, les pompiers arrivés sur place l'ont aidé à redescendre mais elle n'était pas blessée.

- Et en fin d'après-midi, à nouveau dans la vallée de Munster, à Griesbach-au-Val, pompiers et gendarmes sont intervenus suite à une chute de VTT. Une femme présentant un gros traumatisme à un genou, elle a dû être transportée en 4x4 puis en ambulance jusqu'à l'hôpital de Colmar.

Ouverture du procès pour les membres d'un trafic de drogues colmarien. A partir d'aujourd'hui, durant deux semaines, quinze personnes seront par le tribunal correctionnel de Nancy. Pour la plupart, ils ont été interpellés en mai 2019, à l'occasion d'une grosse opération organisée dans le quartier Europe de Colmar et qui avait mobilisé quelques 300 policiers et gendarmes. Durant près d'un an et demi, les enquêteurs avaient travaillé sur le réseau, impliquant plusieurs membres d'une même famille, revendant du cannabis de la cocaïne et de l'héroïne. Certains ont déjà plusieurs lignes sur leur casier, et seront jugés pour trafic de stupéfiants, associations de malfaiteurs, ou encore importation.

Autre affaire judiciaire, celle des déchets de Stocamine. Suite à la décision gouvernementale, annoncée par Barbara Pompili, la ministre de la transition écologique lors de sa visite en Alsace en janvier dernier, d'enfouir définitivement les 42 000 tonnes de déchets ultimes dans le sous-sol alsacien, la collectivité européenne d'Alsace a déposé un recours. Pour les élus locaux ainsi que les associations environnementales, il est inconcevable que ces déchets dangereux restent 500 mètres sous terre, avec le risque sur le long terme, qu'ils polluent la nappe phréatique, rendant impropre à la consommation l'eau qui alimente actuellement 2 millions d'habitants. Alors que les travaux menés par l'Etat doivent débuter sous peu, la CEA tente donc le tout pour le tout avec ce référé suspension afin de stopper ces opérations, avant qu'il ne soit trop tard. Pour la collectivité, le mieux serait de sortir tous ces déchets de terre.

Manifestations et bouchons. Ce samedi 13e journée de mobilisation pour les anti-passe sanitaire en Alsace. La fréquentation est toujours en légère baisse dans les cortèges depuis plusieurs semaines. A Strasbourg, près d'un millier de personnes se sont rassemblées pour manifester contre l'obligation vaccinale et le passe sanitaire. Ils étaient environ 40 à Sélestat, un peu plus que la semaine dernière, tout comme à Colmar où ils étaient près de 1 500. Et comme chaque semaine, c'est à Mulhouse que le cortège était le plus important avec plus de 2 000 manifestants. En plus de ces contestations habituelles, une opération escargot a également été réalisée samedi matin. A Saint-Pierre, une soixantaine de véhicules se sont rassemblés avant de s'engager sur l'A35 vers le nord, à 15 km/h, ce qui a engendré plus de 20 kilomètres de bouchons.